l’Outil En Main de Toulouse
Accueil du site > L’Association > Présentation de l’OUTIL EN MAIN de Toulouse

Présentation de l’OUTIL EN MAIN de Toulouse

mardi 1er décembre 2009, par oem-toulouse, sl

Nos associations appartiennent à un réseau national de 73 autres associations, réparties sur la majeure partie du territoire national. La première d’entre elles a été créée en 1987 à Troyes, elle est devenue depuis, le siège de l’Union des associations "l’Outil En Main", site internet www.loutilenmain.asso.fr

Nos associations se sont fixé pour objectif de contribuer à la revalorisation des métiers manuels, d’où la dénomination, en organisant des séances d’initiation qui s’adressent à des jeunes de 9 à 14 ans, selon une fréquence hebdomadaire, les mercredis après-midi, pendant les périodes scolaires, durant deux années consécutives. Le concept repose sur la transmission du savoir, par les aînés, et la mise en valeur du lien intergénérationnel entre eux et les enfants. Par principe, ces séances d’initiation se déroulent dans de vrais ateliers avec la contribution bénévole de femmes et d’hommes de métier qui sont d’anciens artisans, professionnels, enseignants du domaine technique ou compagnons à la retraite. Les jeunes ont ainsi l’occasion de faire connaissance, de façon ludique, avec chacun de ces métiers, en réalisant des objets qu’ils conserveront.

Notre initiative bénéficie du soutien :
- au plan national, du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Artisanat et des Professions Libérales ainsi que des Chambres des Métiers et de l’Artisanat.
- au plan local, de la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment, des Chambres des Métiers locales, de la CAPEB (Confédération des Artisans et Petites Entreprises du Bâtiment) ainsi que de la Fédération locale du Bâtiment et des Travaux Publics qui nous appuient dans notre démarche.

Nous formons également le projet d’étendre notre action tant au niveau de la palette des métiers proposés que du nombre d’ateliers opérationnels afin de mieux couvrir la vaste métropole toulousaine.

Ce développement passe nécessairement par le recrutement de nouveaux hommes de métier, anciens professionnels bénévoles, motivés pour apporter leur concours pour transmettre un peu de leur savoir faire.

Il nous faut également rechercher de nouveaux établissements susceptibles de nous accueillir. Deux d’entre eux, un CFA et un LEP, ont déjà répondu favorablement à notre sollicitation.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0